• « Je vis dans un autre monde qui n’est pas la réalité et qui me fait peur. J’aimerais avoir un aspirateur dans la tête pour nettoyer le faux monde » .
    (Mon fils Thomas, 13 ans)
    Le TOC était entré insidieusement dans ma famille et s’était posé sur mon fils, car il avait senti mes propres angoisses et les avait partagées avec d’autant plus de gravité que ma peur était « innommable »… Je ne voulais pas en parler, cela m’était totalement impossible !
    Mais, la réalité m’a rattrapée et il m’a fallu prendre en compte ce que je vivais en moi. Thomas avait encore plus peur que moi pour moi, car il ne connaissait pas la nature des événements qui m’avaient fait si mal !
    Moi qui ai grandi avec un secret que je ne comptais jamais dévoiler au grand jour, voilà que l’espoir de guérir mon fils dépendait de moi !
    Thomas était devenu conscient de ce secret qui m’appartenait, et vivait dans le monde imaginaire qui était le mien. Mais, plus je refusais d’en parler, plus il le ressentait et vivait dedans, pris par une angoisse profonde me concernant et le laissant dans un état d’indépendance et d’infantilisme.
    Il fallait que je fasse un choix, que je prenne mes responsabilités, car c’était à moi en tant qu’adulte de protéger mon fils et non l’inverse !
    Deux solutions s’offraient à moi :
    - Laisser mon fils devenir phobique par peur de prendre en compte ce que je vivais en moi ; - Libérer mon fils de sa phobie en travaillant mes angoisses en thérapie individuelle avec notre pédopsychiatre systémique.
    Mais de quelles angoisses s’agit-il ? De celles qui vous figent, vous paralysent : la peur, la rage, le désespoir, la solitude… Tant et tant d’émotions ankylosées à l’intérieur de moi et qui ont fini par me déconnecter de mes émotions !
    « Toc Story » se termine par un message d’espoir, même si celui-ci n’est pas encore achevé à ce jour. Je ne suis pas encore tout à fait sortie du tunnel bien que je m’en approche. J’ai survécu à un passé difficile et je vais de l’avant !
    Si l’on sait se faire aider par une personne, un médecin qui vous tend la main et ne la lâche plus quoiqu’il advienne, la guérison est certaine !
    « Toc Story » est une magnifique et émouvante histoire d’amour entre une mère et son fils, qui brise la malédiction !
    « De mon chaos intérieur, le poing levé, je jure que je ferai naître notre harmonie ! ».

    Brigitte

    Revenir à la page des ressentis