Ressenti | Toc Story
Team Member

Brigitte

La maman

« Je vis dans un autre monde qui n’est pas la réalité et qui me fait peur. J’aimerais avoir un aspirateur dans la tête pour nettoyer le faux monde » . (Mon fils Thomas, 13 ans) Le TOC était entré insidieusement dans ma famille et s’était posé sur mon fils, car il avait senti mes propres angoisses et les avait partagées avec d’autant plus de gravité que ma peur était « innommable »… Je ne voulais pas en parler, cela m’était totalement impossible ! Mais, la réalité m’a rattrapée et il m’a fallu prendre en compte ce que je vivais en moi...

Lire la suite du ressenti
Team Member

Stéphane

Le papa

Lorsque les premiers signes d’évitement sont apparus, je ne me suis pas du tout inquiété car c’était l’âge du passage de l’enfance à l’adolescence. Certes, les résultats scolaires étaient épouvantables mais de 6 à 12 ans, il trustait les dernières places à l’école et il avait horreur d’étudier. Très rapidement, la situation a empiré entre Thomas et moi-même me plongeant dans le plus grand désarroi ; qu’avais-je donc fait, qu’avais-je donc dit pour mériter un tel rejet de la part de mon fils ?


Lire la suite du ressenti
Team Member

Nathan

Le frère jumeau

Lorsque Thomas a eu sa crise qui dura 3 ans, au début, je ne m’en souciais guère. Puis, au fur et à mesure que son handicap progressait de manière exponentielle, ma haine envers lui grandissait aussi. disait : « Papa ! », Thomas se mettait à s’énerver sur l’enfant innocent et commençait son rituel de plus en plus complexe de tics. Quand chaque fois que nous étions dans la voiture, ce qui était souvent le cas, il ouvrait sa petite fenêtre et s’énervait toujours pour un rien...


Lire la suite du ressenti